GPA - ZAC CHARENTON BERCY

Ouvert le 13/11/2023 à 00 heure par le commissaire enquêteur, ce registre est clos depuis le 13/12/2023 à minuit

Charenton-le-Pont est une commune du Val-de-Marne d’environ 30 722 habitants située entre les bords de Seine et le Bois de Vincennes. Elle est limitrophe de Paris et de Saint-Maurice. Elle fait partie depuis 2016 de l'établissement public territorial Paris-Est-Marne et Bois, qui s'est substitué à l'ex-communauté de communes de Charenton-le-Pont Saint-Maurice. La ZAC de Charenton-le-Pont est, quant à elle située à l’extrémité Ouest du territoire de Charenton-le-Pont, à la frontière avec Paris.

Le quartier de Charenton-Bercy est un site clé de la ville (10% environ du territoire communal) et de la métropole du Grand Paris (situé au niveau de la porte de Bercy). Malgré des atouts géographiques et écologiques indéniables, par la proximité du bois de Vincennes, du parc de Bercy et de la Seine, ce quartier est une entrée de ville peu lisible. 

Le site est en effet fortement enclavé. Il est bordé au sud par l’A4, l’une des portions d’autoroute les plus emprunté de France, à l’ouest par le périphérique et l’échangeur de Paris-Bercy, l’un des plus importants échangeurs d’Europe avec ses 19 bretelles et au nord par l’un des plus vastes technicentres du réseau ferroviaire SNCF. Soumis à de fortes nuisances liées à la présence de ces grandes infrastructures, il ne bénéficie notamment plus de l’attractivité du centre commercial Bercy 2, commercialement en déclin et en décalage par rapport aux attentes des consommateurs, recherchant désormais des lieux ouverts, intégrés à la ville et associant une part de loisirs. La mutation des emprises industrielles et logistiques est l’occasion, pour la ville de Charenton le Pont, de se réapproprier cette importante part de son territoire.


                                                                     



Situé dans un secteur en pleine mutation, le projet de Charenton-Bercy s’ajoute à un ensemble de projets  liés à la reconquête des emprises ferroviaires des gares de Lyon, Bercy et Austerlitz. Les secteurs d’Austerlitz, Tolbiac, et Massena, sont déjà très avancés opérationnellement, et les secteurs de Bruneseau et Ivry Confluence sont en pleine métamorphose.

Cet ensemble d’opérations, représente un territoire de développement majeur pour la Métropole. Entre les différentes ZAC et développements urbains depuis les années 1990, ces projets totalisent plus de 5 millions de m². 

Le projet de Charenton-Bercy s’inscrit, quant à lui, dans la continuité géographique directe de la ZAC Bercy-Charenton (Paris), mené par la SEMAPA.

Bien que ces les projets Parisiens et Charentonnais soient conçus de manière indépendante, tant du point fonctionnel que du point de vu opérationnel, une synergie entre ces opérations animera la rive droite de la Seine. Elle sera notamment incarnée par le prolongement, coté Paris, de la rue Baron le Roy sous le périphérique permettant ainsi de désenclaver le quartier de Charenton-Bercy en ouvrant un cheminement vers le tramway et la ligne 14 du métro. Cet axe majeur, reliant Paris à Charenton, sera le trait d’union entre les deux nouveaux quartiers.

Il s’agit par conséquent d’instaurer une dynamique de reconquête de la rive droite dans la continuité de la ZAC de Bercy. Le site de Charenton-Bercy a donc un rôle très important à jouer, tant en termes de structure que de programmation. Il constitue la transition entre Paris intra-muros et sa métropole, et il est l’amorce d’une métropole aux continuités urbaines apaisées, aux limites les moins visibles possibles.

La délibération du 13 mars 2018 du Conseil d’administration de Grand Paris Aménagement a défini les objectifs suivants :

×          Désenclaver un site majeur de la Métropole aux portes de Paris en développant de nouvelles infrastructures structurantes et des transports en commun performants ;

×          Développer, un quartier mixte pour assurer le rayonnement et l’attractivité de Charenton-le-Pont au sein de son territoire et de la Métropole,

×          Assurer la continuité urbaine avec le projet de la ZAC Bercy-Charenton en prolongeant côté charentonnais la rue Baron Leroy, qui deviendra ainsi un axe structurant entre les deux villes et le support d’équipements publics indispensables à la vie du quartier ;

×          Favoriser la création d’un quartier exemplaire sur le plan de l’innovation et de l’environnement pour transformer l’image de ce quartier. 

Le projet prévoit une programmation prévisionnelle de 380 000m² de surface de plancher, décomposée en grandes masses comme suit : 


Programme

M² SDP

Logements

134.100 m²

dont logements sociaux

40.200 m²

Bureaux et activités

178.800 m²

Commerces et hôtellerie

60.000 m²

Equipements publics

7.100 m²

Total prévisionnel

380.000 m²





Plan programme de la ZAC

Maître d'ouvrage

  • Grand Paris Aménagement
  • 11 Rue de Cambrai
  • 75019 Paris
L'enquête publique

L'enquête publique est une procédure règlementaire assurant l'information, la participation du public ainsi que la prise en compte de l'intérêt des tiers lors de l'élaboration des décisions susceptibles d'affecter l'environnement. La plupart des enquêtes publiques sont des enquêtes environnementales et s’inscrivent dans les dispositions des articles L123 et R123 du Code de l’environnement. Dans le cadre de l'enquête dont la durée est fixée par l'autorité organisatrice dans son arrêté d'ouverture, l'information du public est assurée au moyen du dossier d'enquête mis à disposition sur le ou les lieu(x) d'enquête et sur internet. Toute personne qui le souhaite peut participer à l'enquête en déposant une contribution sur les registres ouverts à cet effet sur le ou les lieu(x) d'enquête et par voie numérique. Elle peut aussi dialoguer avec le commissaire enquêteur au cours de ses permanences tenues généralement en mairie.

Autorité organisatrice

  • Préfecture du Val-de-Marne
  • 21-29, Avenue du Général de Gaulle
  • 94000 Créteil

Siège de l'enquête

Lieux d'enquête

Le Commissaire Enquêteur

L'enquête publique est conduite et animée par un commissaire enquêteur. Personnalité neutre et indépendante, inscrite sur les listes d'aptitude au titre de l'année, le commissaire enquêteur est désigné par le président du Tribunal administratif ou dans certains cas par le Préfet. Garant du bon déroulement de la procédure d'enquête, le commissaire enquêteur recueille l'ensemble des contributions du public exprimées par écrit, par voie numérique ou lors des permanences durant l'enquête et rend à l'issue de celle-ci son rapport et conclusions motivées.

En savoir plus sur les commissaires enquêteurs : www.cnce.fr

Le commissaire enquêteur

Monsieur Daniel TRICOIRE - Commissaire enquêteur
Madame Nicole SOILLY - Commissaire enquêtrice suppléante - Cadre supérieur Poste en retraite

Moyens de participation

Les observations et propositions peuvent être déposées sur ce registre numérique, ou envoyées par e-mail ([email protected]) pendant toute la durée de . Elles peuvent être également déposées sur les registres « papier » prévus dans les trois lieux d'enquête, pendant les heures d'ouverture au public, au cours des permanences, ou être adressées à Monsieur le commissaire enquêteur, par courrier, avant la clôture de la procédure, au siège , Mairie - Charenton-le-Pont, 48, Rue de Paris, 94220 Charenton-le-Pont. Toute contribution exprimée selon des modalités non prévues ou reçues en dehors de la période d’ouverture de l’enquête ne sera pas prise en compte.

Permanences du commissaire enquêteur

Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public, sans rendez-vous, pour recevoir ses observations lors des trois permanences indiquées ci-dessous.