Toulouse Aérospace Express - Connexion Ligne B (TAE-CLB)

Ouvert le 06/06/2019 à 00 heure par la commission d'enquête , ce registre est clos depuis le 18/07/2019 à minuit

Contribution

Marcel Martin - Toulouse - 17/07/2019 16h07 - Registre numérique
 2 pièces jointes
Avis du Comité de Quartier des 7 Deniers
Vous trouverez ci-dessous l'avis synthétique du Comité de Quartier des 7 Deniers et en pièces jointes les avis détaillé et de synthèse, accompagnés des annexes pertinentes citées dans l'avis.

AVIS SYNTHETIQUE – Enquête publique – 3ème Ligne TAE

A/ AVIS DÉFAVORABLE du Comité de Quartier des 7 Deniers concernant le projet de Tisséo sur le quartier des 7 Deniers

Le Comité de Quartier des 7 Deniers est favorable à la création d’une ligne de métro permettant de relier les pôles économiques de l’agglomération et d’une station de métro dans le quartier des 7 Deniers, pour répondre en partie aux enjeux climatiques et à l’asphyxie de la circulation toulousaine.

Néanmoins, il s’oppose à l’implantation souhaitée par le maître d’ouvrage Tisséo sur les terrains du TOAC, à proximité immédiate du stade Ernest Wallon. Avec le soutien de plus de 2.000 personnes (cf annexes, pièce n°1), le Comité de Quartier des 7 Deniers demande donc la relocalisation d’une station de métro urbaine au cœur du quartier des 7 Deniers, comme prévue initialement lors du Débat Public de 2016, au bénéfice de ses habitants et de ceux des quartiers environnants, des usagers des équipements structurants, des commerçants, du Stade Toulousain et du TOAC.

Après une analyse approfondie du projet de Tisséo, trop sommaire voire inconséquent, concernant particulièrement la localisation de la station des 7 Deniers aux abords du stade Ernest Wallon et le rabattement par la voiture de milliers d’usagers, le Comité de Quartier des 7 Deniers donne un avis défavorable à cette partie du projet pour les 4 motifs suivants non hiérarchisés :

1. Un changement de localisation de station non étayé, sans projet d’urbanisme (p. 4 à 6)

Face à l’insuffisance de la justification des variantes (pourtant recommandée par le garant de la concertation et l’autorité environnementale) ayant amené Tisséo à préférer la localisation « Stade », le Comité de Quartier des 7 Deniers demande au maître d’ouvrage de replacer la station autour de « Job », comme initialement projeté lors du Débat Public de 2016.

Un métro souterrain étant immuable et les quartiers des 7 Deniers et environnants se trouvant en zone inondable à fort aléa, le Comité de Quartier des 7 Deniers regrette comme le SGPI du Premier Ministre que la collectivité publique n’ait pas maîtrisé et anticipé à long terme des incidences urbanistiques irréversibles et incertaines de ce projet de transport par une stratégie d'aménagement cohérente et volontaire dans le dossier d’enquête et ses documents d’urbanisme.

2. Un système de mobilités inefficace et non conforme au Plan de Mobilités (p. 7 à 8)

Le Comité de Quartier des 7 Deniers conteste le choix de Tisséo de favoriser l’accessibilité par la voiture à la station des 7 Deniers, en la positionnant près des rocades avec près de 2.000 places de parkings-relais (1.500 places existantes + création d’un P+R de 300 places).

Fragilisant juridiquement la mise en œuvre du Plan Mobilité 2020-2025-2030, ces parkings assortis d’une gare de bus seraient inopérants, inutiles et inaccessibles, en aval de rocades déjà saturées par la congestion automobile, à 4 kms du Capitole, trop loin de populations censées en être bénéficiaires.

3. Un projet le risque pour la santé des Toulousains en aggravant la pollution (p.9)

Comme évoqué par Tisséo lui-même, ce projet mal maîtrisé de parkings-relais « aspirateur à voitures » serait générateur de flux de circulation supplémentaire, aggravant la pollution atmosphérique et sonore déjà conséquente aux incidences néfastes sur la santé des Toulousains. En contradiction avec les bénéfices environnementaux escomptés de la 3ème ligne, le Comité de Quartier des 7 Deniers, s’interroge sur la conformité juridique de ce projet avec la règlementation sur la pollution de l’air, au regard du contentieux initié par la Commission européenne.

4. Une aggravation des risques inondation et de sécurité aux abords du stade (p. 10 à 11)

Le Comité de Quartier des 7 Deniers suggère d’implanter la Station de Maintenance et de Remisage sur un autre site, au vu des études insuffisantes et du risque d’amplification de crue par cet équipement, aggravant le risque inondation pour les populations.

Pointant le problème majeur de sécurité de la gestion des foules entre la station et le stade lors de manifestations sportives, le Comité de Quartier des 7 Deniers estime que la localisation de la station en cœur de quartier permettrait d’acheminer les spectateurs en toute sécurité, avis que partageait le Stade Toulousain lors du Débat Public de 2016 sur la 3ème ligne (cf annexes, pièce n°2).  

B/ Pour une relocalisation de la station en cœur de quartier des 7 Deniers autour de Job

Au regard de tous ces éléments défavorables et fragilisant la solution préconisée par Tisséo, le Comité de Quartier des 7 Deniers préconise en conséquence de revenir à la localisation au cœur du quartier des 7 deniers, telle que prévue par Tisséo en 2016 lors du Débat Public.

Depuis 2017, ce projet a été débattu lors de réunions publiques multiples que nous avons organisées en animant des débats contradictoires, réunissant jusqu’à 220 habitants des 7 Deniers et des quartiers environnants. Retenu à la quasi-unanimité, ce projet est soutenu par 2.000 citoyens qui ont signé notre pétition demandant la relocalisation de la station 7 Deniers en cœur de quartier. (p. 12)

Ainsi, les éléments insuffisants du dossier d’enquête publique confortent le Comité de Quartier des 7 Deniers à privilégier

une localisation en cœur de quartier

aux alentours de Job et de la Route de Blagnac

une station de métro « urbaine »

sans voitures, aux aménagements et aux coûts limités

une accessibilité pour tous

aux 8.000 habitants des 7 Deniers, à ceux des quartiers des Ponts-Jumeaux, Amidonniers, Ginestous et Sesquières

une urbanisation maîtrisée

dans la continuité de celle développée depuis 20 ans autour des principaux équipements, services et commerces du quartier

un rabattement écologiquement responsable

Linéo 1 et ligne 70, vélo, marche

de meilleures connexions avec les quartiers environnants

Linéo 1 prolongée, Ligne 70 mieux cadencée,

passerelles vers Ancely et les Minimes

une sécurité préservée

risque inondation non accentué, manifestations mieux maîtrisées