Projet de centrale solaire sur la commune de Varennes-Changy

Ouvert le 28/09/2021 à 00 heure par le commissaire enquêteur, ce registre sera clos le 29/10/2021 à minuit

Le projet soumis à l'enquête : Projet de centrale solaire sur la commune de Varennes-Changy

Un projet de centrale solaire pourrait s’installer prochainement sur la commune de Varennes-Changy. Vous vous demandez où ? Le long de l’A77, sur le délaissé autoroutier situé en face de l’Aire du Jardin des Arbres. Géré par la société autoroutière APRR, cet espace était initialement utilisé pour l’entretien de l’autoroute. Demain, il devrait également accueillir un parc de panneaux photovoltaïques, sur un tiers de sa surface. L’énergie verte produite ici servira à alimenter le réseau d’électricité public. Ce parc photovoltaïque sera capable d’alimenter l’équivalent de la consommation électrique d’environ 2200 habitants. EDF Renouvelables a mené un travail de concertation agricole à l’échelle locale pour permettant d’intégrer le projet en cohésion avec les enjeux agricoles locaux.

Etudié par les équipes d’EDF Renouvelables, le spécialiste français des énergies renouvelables, le projet de centrale solaire de Varennes-Changy doit encore passer différentes étapes pour se concrétiser.    

 

Situation géographique

Ce dossier présente le projet de réalisation de la centrale photovoltaïque au sol sur la commune de Varennes-Changy, dans le département du Loiret (45), en région du Centre Val de Loire. Il est situé sur un ancien délaissé autoroutier appartenant à la société autoroutière Autoroutes Paris-Rhin-Rhône, au niveau du lieu-dit « les Tanches ». Ce projet occupe une superficie de 6,38 hectares.

 

Présentation générale

Le site d’implantation est un délaissé autoroutier, entièrement clôturé, et partiellement utilisé par la société APRR. L'emprise du projet solaire utilise 6,4 ha sur les 16,2 ha totaux du délaissé. Le site, aujourd’hui n’accueille aucune activité. Les parcelles sont fauchées deux fois par an pour entretien. Les caractéristiques géologiques du secteur d'étude ne présentent pas d'aléas contraignants à l'implantation de la centrale photovoltaïque. Le terrain a été en partie remblayé et présente une surface plane ponctuée de talus.

 

Les accès

Le site est situé au bord de l’autoroute A77. Depuis Paris, il faut prendre l’autoroute A77 jusqu'à la sortie 18 « Nogent-sur-Vernisson – Varennes-Changy ». Puis il faut rejoindre la route départementale D41 au Nord de la zone puis en empruntant la route communale sur la droite au niveau du lieu-dit de la Ragerie sur 2 km qui donne accès au portail d’accès de la centrale solaire au sud de la zone.

 

L’environnement dans son état initial

 

Les habitations les plus proches sont situées à environ 500 m au à l'ouest. Le site d'étude est bordé par l'A77 et les voies de dessertes de l'aire de service située à proximité. Varennes-Changy dispose d'un PLU en cours de modification afin de rendre compatible le projet aujourd’hui zonée Na (autoroute).

Au niveau du milieu naturel, plusieurs stations d’espèces protégées d’orchis pyramidal, ont été caractérisés sur l'aire d'étude. Les enjeux sont liés à la présence également de zones humides et des habitats associés.  L’ensemble des stations d’espèces protégées et zones humides sont évitées et donc pris en compte dans l’implantation des panneaux.

Au niveau du paysage, la commune appartient plus précisément à l'entité paysagère de Huillard s'inscrivant dans l'ensemble paysager du Gâtinais du sud-ouest. L'aire d'étude est incluse dans la partie est du territoire communal, caractérisée par des paysages majoritairement fermés du fait de la présence de nombreux écrans boisés. Les terrains se composent aujourd'hui de zones enherbées. La zone d’étude est implanté de part et d'autre de l'autoroute A77. Compte tenu des enjeux écologiques, la centrale photovoltaïque sera située uniquement sur la zone Est. Aucune covisibilité entre le site et les monuments historiques, sites inscrits ou sites classés n’est à noter. Aucune covisibilité entre le site et les habitations les plus proches n’est à noter. Les ouvertures visuelles vers le site sont en effet très limitées et se concentrent à proximité immédiate de l'autoroute A77 et des voiries annexes.

   

 

Insertion du projet dans son environnement

 

Aménagement du terrain

Le projet de 6,4 ha couvre 53 % de la surface totale de l’aire d’étude (15,3 ha). Un évitement des espaces en particulier sur la partie Ouest du site, plus boisé et présentant des enjeux écologiques plus importants a été effectué.


Concernant le milieu naturel, les espaces de fourrés identifiés seront défrichés. Les zones ouvertes, qui accueillent actuellement une prairie de fauche mésophile ou humide (d’un point de vue de la végétation) seront conservées. Compte tenu de la nature des implantations et dans la mesure où les panneaux seront implantés à partir de semelles et de pieux battus, aucun terrassement majeur ne sera mis en œuvre sur le site. Le sol sera donc conservé comme les espèces végétales s’y développant.
Un passage préalable aux travaux spécifique aux stations d’Orchis pyramidal situées sous les emprises sera réalisé par un écologue. Le couvert végétal de la centrale sera entretenu par un système d’éco-pâturage. Un courrier d’engagement avec un éleveur ovin local a déjà été signé en ce sens.

Concernant le paysage, l’impact sur le milieu humain ou patrimonial est jugé très faible. Un masque végétal (haie paysagère) prévu notamment le long des bretelles d’insertion de l’autoroute permet une meilleure insertion paysagère du projet et d’assurer la sécurité des automobilistes. En effet, cela minimise l’attraction visuelle et les éventuelles effets de réverbérations des panneaux.

 

Eléments constitutifs de la centrale photovoltaïque

La centrale photovoltaïque est constituée de structures de panneaux solaires fixes au sol,  d’un local de transformation électrique et d’un poste de livraison qui sert à distribuer l’électricité produite  vers le réseau national. Tous ces éléments sont situés sur le terrain, à l’intérieur d’une surface clôturée.

Le poste de livraison doit être accessible depuis une voie publique, il est donc placé dans la continuité de la clôture, juste à côté du portail d’accès à la centrale. Cet emplacement laisse suffisamment d’espace pour qu’un véhicule de maintenance stationne devant le portail sans gêner la circulation. Les dimensions du poste électrique de livraison sont les suivantes : 7.5m x 2.6m x 2.55m (longueur x largeur x hauteur). Le poste de livraison sera de couleur verte.

Le site est occupé par une surface équivalente d’environ 2,908 ha de panneaux photovoltaïques (surface dite projetée). La puissance de la centrale solaire équivalente est de 5,78 MWc. Les panneaux photovoltaïques sont de couleur foncée, proche du bleu marine ou du gris anthracite. Les structures de support des panneaux mesurent 2,6 m de haut, le matériau utilisé est l’acier.

Une piste renforcée, dite lourde, traverse la centrale solaire sur la partie Est. Elle est nécessaire à la circulation d’engins lourds et au transport du poste de transformation électrique jusqu’à son emplacement. La piste renforcée relie le portail, le poste de livraison, la citerne incendie, le poste de conversion et l’espace périphérique. Elle mesure environ 430 mètres. La piste lourde, d’une largueur de 5 mètres, doit être décaissée et renforcée par de la grave non traitée, de couleur claire.

Entre la clôture et la zone d’implantation des panneaux, un espace périphérique, d’une largueur minimum de 4 mètres est prévu pour la circulation d’un véhicule léger de maintenance tout autour de la centrale. La longueur de cet espace périphérique est de 800 mètres et ne requiert aucun traitement spécifique.

Le local de transformation électrique sera disposé à proximité de la piste renforcée. Il ne sera pas visible depuis l’autoroute A77 ou la RD71.

L’ensemble des éléments qui constituent la centrale photovoltaïque occupent une surface utile de 6,38 ha.

Une clôture de 2 m de haut entoure entièrement la centrale, cela correspond à un linéaire de 1258 mètres. Cette enceinte grillagée est percée d’un portail d’accès, d’une largueur de 5 mètres, du même coloris que la clôture.

Maître d'ouvrage

  • Société Centrale Photovoltaïque de Varennes-Changy
  • 100-110, Esplanade du Général de Gaulle
  • 92400 Courbevoie
L'enquête publique

L'enquête publique est une procédure règlementaire assurant l'information, la participation du public ainsi que la prise en compte de l'intérêt des tiers lors de l'élaboration des décisions susceptibles d'affecter l'environnement. Elle est dorénavant appelée enquête environnementale et est codifiée sous les articles L123 et R123 du code de l'environnement. Dans le cadre de l'enquête dont la durée est fixée par l'autorité organisatrice dans son arrêté d'ouverture, l'information du public est assurée au moyen du dossier d'enquête mis à disposition sur le ou les lieu(x) d'enquête et sur internet. Toute personne qui le souhaite peut participer à l'enquête en déposant une contribution sur les registres ouverts à cet effet sur le ou les lieu(x) d'enquête et par voie numérique. Elle peut aussi dialoguer avec le commissaire enquêteur au cours de ses permanences tenues généralement en mairie.

Autorité organisatrice

  • La Communauté de communes Canaux et Forêts en Gâtinais
  • 155, Rue des Erables
  • 45260 Lorris
Arrêté Préfectoral du 26/08/2021

Siège de l'enquête

Lieu d'enquête

Le Commissaire Enquêteur

L'enquête publique est conduite et animée par un commissaire enquêteur. Personnalité neutre et indépendante, inscrite sur les listes d'aptitude au titre de l'année, le commissaire enquêteur est désigné par le président du Tribunal administratif ou dans certains cas par le Préfet. Garant du bon déroulement de la procédure d'enquête, le commissaire enquêteur recueille l'ensemble des contributions du public exprimées par écrit, par voie numérique ou lors des permanences durant l'enquête et rend à l'issue de celle-ci son rapport et conclusions motivées.

En savoir plus sur les commissaires enquêteurs : www.cnce.fr

Le commissaire enquêteur

Michel BADAIRE

Moyens de participation

Les observations et propositions peuvent être déposées sur ce registre numérique, ou envoyées par e-mail ([email protected]) pendant toute la durée de l'enquête publique. Elles peuvent être également déposées sur les registres « papier » prévus dans le lieu d'enquête, au cours des permanences, ou être adressées à monsieur le commissaire enquêteur, par courrier, avant la clôture de la procédure, au siège de l'enquête publique, Mairie - Varennes-Changy, 15, Rue de Nogent, 45290 Varennes-Changy. Toute contribution exprimée selon des modalités non prévues ou reçues en dehors de la période d’ouverture de l’enquête ne sera pas prise en compte.

Permanences du commissaire enquêteur

Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public, sans rendez-vous, pour recevoir ses observations lors des trois permanences indiquées ci-dessous.