Projet Photovoltaïque de Cosne-sur-Loire

Ouvert le 16/12/2020 à 08 heures 30 par la commissaire enquêtrice, ce registre est clos depuis le 19/01/2021 à 17 heures 30

Le projet soumis à l'enquête : Centrale solaire sur la commune de Cosne sur Loire

Introduction

Un projet de centrale solaire pourrait s’installer prochainement sur la commune de Cosne sur Loire. Vous vous demandez où ? Sur le site de l’aérodrome, le long de l’A77. La centrale sera installée sur les terrains délaissés de l’aérodrome appartenant à la ville de Cosne et sur des parcelles de propriétaires et exploitants privés un peu plus au Nord. Aujourd’hui voués à une activité agricole, ces terrains devraient également accueillir demain un parc photovoltaïque capable d’alimenter l’équivalent de la consommation électrique d’environ 18 000 habitants. EDF Renouvelables a mené un travail de concertation agricole à l’échelle locale pour permettre de perdurer et de compenser l’activité agricole.

Etudié par les équipes d’EDF Renouvelables, le spécialiste français des énergies renouvelables, le projet de centrale solaire de Cosne-sur-Loire doit encore passer différentes étapes pour se concrétiser.

Situation géographique

Ce dossier présente le projet de réalisation de la centrale photovoltaïque au sol de Cosne sur Loire, dans le département de la Nièvre (58). Il est situé sur le site de l’aérodrome de Cosne sur Loire au lieu dit de « l’Aérodrome». Il occupe une surface de 28.4 Ha.

Présentation générale

D’une manière générale, le site d’implantation se présente de part et d’autres de la piste de l’aérodrome. La zone d’étude est isolée étant majoritairement masquée par les boisements et la végétation qui l’entoure. De plus, des haies seront implantées aux extrémités Est et Ouest, le long de l’aérodrome, permettant de masquer la centrale et de favoriser son intégration paysagère. L’aérodrome est en activité. Il y a également la présence d’un terrain de paintball et un karting sur la partie Sud de la zone.

Le site d’étude s’inscrit en dehors des noyaux urbains résidentiels. Dans un rayon de 500 mètres au projet, l’habitat est présent sous la forme de maisons individuelles distribuées de manière plus ou moins lâche le long de voies communales. Les maisons les plus proches sont situées à l’ouest du site du projet à 25m (Chemin de L’ouche bonhomme) ou 40 mètres (Allée de la terre rouge) du site.

L’autoroute A77 est ainsi située à quelques dizaines de mètres à l’est du site du projet. Depuis cet axe, les vues en direction du site sont latérales et « floutées » par le positionnement sur la glissière, d’un équipement servant à filtrer les vues latérales.

Eléments constitutifs de la centrale photovoltaïque

La centrale photovoltaïque est constituée de structures de panneaux solaires fixes au sol, de sept locaux de transformation électrique et de deux locaux de distribution électrique vers le réseau national. L’ensemble des éléments est situé sur le site clôturé. Les postes de distributions sont localisés à l’ouest le long de l’allée de la terre rouge

Le site sera constitué d’une surface d’environ 149 790 m2 de panneaux photovoltaïques répartis sur une zone de 28,4 ha. Les panneaux photovoltaïques seront non réverbérant afin d’éviter tout risque d’éblouissement pour les pilotes et les automobilistes. La zone d’implantation des panneaux sera entourée d’une clôture de 2 m de haut et d’environ 6095 m de long, de couleur vert mousse. Plusieurs portails de 5 m de large, vert mousse également, permettront d’accéder au site par l’allée de la terre rouge et par la voie départementale D907 qui longe le site à l’Est.

Depuis cet accès, une piste renforcée permettra la circulation d’engins lourds et le transport des postes de transformation électrique jusqu’à leur emplacement. Elle permettra aussi de faire le tour de la centrale en longeant la clôture pour les véhicules de maintenance et d'exploitation. Cette piste sera décaissée sur 30 cm de profondeur et renforcée par de la grave non traitée, de couleur claire, sur 40 cm de haut. La piste mesurera 5 m de large et occupera un linéaire de 2176 m.

Deux citernes souples de 60 m3 et 30m3, seront positionnées au Nord et au Sud de la centrale, en plus des deux citernes de 120m3 et 60m3 déjà existante à l’Est et à l’Ouest du site de manière à ce que chaque point de la centrale soit situé à moins de 400 m d’un point d’eau.

Maître d'ouvrage

  • CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE DE COSNE-COURS-SUR-LOIRE
  • 100, esplanade du Général de Gaulle
  • 92932 PARIS LA DEFENSE Cedex
L'enquête publique

L'enquête publique est une procédure règlementaire assurant l'information, la participation du public ainsi que la prise en compte de l'intérêt des tiers lors de l'élaboration des décisions susceptibles d'affecter l'environnement. Elle est dorénavant appelée enquête environnementale et est codifiée sous les articles L123 et R123 du code de l'environnement. Dans le cadre de l'enquête dont la durée est fixée par l'autorité organisatrice dans son arrêté d'ouverture, l'information du public est assurée au moyen du dossier d'enquête mis à disposition sur le ou les lieu(x) d'enquête et sur internet. Toute personne qui le souhaite peut participer à l'enquête en déposant une contribution sur les registres ouverts à cet effet sur le ou les lieu(x) d'enquête et par voie numérique. Elle peut aussi dialoguer avec le commissaire enquêteur au cours de ses permanences tenues généralement en mairie.

Autorité organisatrice

Arrêté Préfectoral du 19/11/2020

Siège de l'enquête

Lieu d'enquête

La Commissaire Enquêtrice

L'enquête publique est conduite et animée par un commissaire enquêteur. Personnalité neutre et indépendante, inscrite sur les listes d'aptitude au titre de l'année, le commissaire enquêteur est désigné par le président du Tribunal administratif ou dans certains cas par le Préfet. Garant du bon déroulement de la procédure d'enquête, le commissaire enquêteur recueille l'ensemble des contributions du public exprimées par écrit, par voie numérique ou lors des permanences durant l'enquête et rend à l'issue de celle-ci son rapport et conclusions motivées.

En savoir plus sur les commissaires enquêteurs : www.cnce.fr

La commissaire enquêtrice

Madame Bernadette COSTE

Moyens de participation

Les observations et propositions peuvent être déposées sur ce registre numérique, ou envoyées par e-mail ([email protected]) pendant toute la durée de l'enquête publique. Elles peuvent être également déposées sur les registres « papier » prévus dans le lieu d'enquête, au cours des permanences, ou être adressées à madame la commissaire enquêtrice, par courrier, avant la clôture de la procédure, au siège de l'enquête publique, Mairie - Cosne-Cours-sur-Loire, Place du Docteur-Huyghues-des-Étages BP 123 58206 Cosne-Cours-sur-Loire. Toute contribution exprimée selon des modalités non prévues ou reçues en dehors de la période d’ouverture de l’enquête ne sera pas prise en compte.

Permanences de la commissaire enquêtrice

La commissaire enquêtrice se tient à la disposition du public, sans rendez-vous, pour recevoir ses observations lors des cinq permanences indiquées ci-dessous.