Projet d'aménagement du secteur Saint Roch sur la commune de Saint-etienne

Ouvert le 04/04/2022 à 00 heure par le commissaire enquêteur, ce registre est clos depuis le 20/04/2022 à minuit

Le projet soumis à l'enquête :

L’Etablissement Public d’Aménagement de Saint-Etienne mène une action sur les quartiers anciens du centre-ville depuis sa création en 2007. En 2016, l’établissement a inclus le quartier Saint-Roch dans son périmètre d’intervention. Ce quartier n’avait pas connu d’action publique forte depuis les années 1980 et présente aujourd’hui une grande fragilité aussi bien sociale que bâtie ou commerciale. Le quartier se caractérise par son rôle clé dans les déplacements en direction du sud de la ville si bien qu’il est plus traversé que vécu. La rue Antoine Durafour, support principal des flux routiers, le déqualifie du fait de son offre commerciale spécialisée dans la restauration rapide et de la grande proportion de cellules commerciales vacantes.

La proximité de l’université Jean Monnet a également fait émerger une dynamique immobilière centrée sur les très petits logements, au détriment de la diversité et de la qualité du parc. Le tissu urbain, extrêmement densifié, est de piètre qualité, ce qui nuit à l’image de ce quartier qui présente pourtant de nombreux atouts : relief peu vallonné, proximité directe de l’hypercentre, présence de nombreux équipements publics aux abords, espaces publics atypiques. Le quartier se compose sur une partie de son périmètre d’un tissu urbain de type « faubourien » offrant des caractéristiques spécifiques, et des réelles qualités pour développer un cadre de vie singulier en centre-ville.

Afin de proposer une stratégie à l’échelle du quartier, l’EPA de Saint-Etienne a retenu une équipe de maîtrise d’œuvre urbaine polyvalente, Coop/Roch, qui a constitué un Plan Guide définissant une vision à long terme de l’évolution du quartier.

Le Plan Guide a ainsi fait ressortir plusieurs secteurs opérationnels. Dans le phasage de ces actions, l’EPA a donné la priorité à celles permettant d’avoir une action bénéfique sur plusieurs leviers simultanément et à celles offrant le plus fort impact en termes d’image ; l’objectif étant notamment de promouvoir le « bien vivre » dans le quartier.

Ainsi la première phase opérationnelle a couvert les travaux de réfection de la place Saint-Roch et d’un premier tronçon de la rue Antoine Durafour, axe central du quartier. Ces travaux ont été achevés à l’automne 2019. A l’été 2021, l’EPA a terminé la réfection de la rue Antoine Durafour, sur les deux tronçons restants. La colonne vertébrale et l’espace public central du quartier Saint-Roch auront donc été repris. Cette première tranche opérationnelle envoie un signal fort de changement aux habitants et répond en partie aux attentes créées dans le cadre de la co-construction du projet.

En complément de ces travaux, la mission d’animation du quartier et de réactivation des rez-de-chaussée a été amorcée dès 2018. Elle a permis, par le biais d’intermédiation de l’association Rue Du Développement Durable, de créer un local actif sur la place Saint-Roch (Bar de l’Aube) et de mettre en lien plusieurs porteurs de projet et de propriétaires de locaux.

Depuis le début du projet en 2016, une méthodologie participative est mise en place pour aboutir à un projet partagé pour le quartier. Les habitants ont été impliqués dans toutes les phases de l’étude et restent actifs dans l’ensemble du processus de projet.

Pour la suite des interventions, la deuxième grande phase opérationnelle vise à résoudre les problématiques de densité, d’habitat peu qualitatif, de minéralité et de déplacements au sein du quartier. Trois secteurs prioritaires ont à ce titre été retenus :

-        le secteur Edmond Maurat pour lequel l’objectif est de conforter le principal pôle d’équipements publics du quartier et de renforcer sa visibilité et son accessibilité au sein du quartier ;

-        le secteur Termier où l’enjeu est de créer une nouvelle traversée est/ouest pour reconnecter le quartier Saint Roch au centre-ville ;

-        le secteur Crozet-Fourneyron sur lequel le but est de requalifier une des entrées du quartier et développer une nouvelle façon d’habiter en centre-ville ;

 

Dans ces sites, l’EPA de Saint-Etienne s’est engagé dans une politique d’acquisitions foncières par voie amiable ou de préemption. La déclaration d’utilité publique du projet d’aménagement permet de compléter la maîtrise de l’assiette foncière en cours, nécessaire à la mise en œuvre du projet.

Maître d'ouvrage

  • EPA DE SAINT-ETIENNE
  • 49, Rue de la Montat
  • 42100 Saint-Étienne
L'enquête publique

L'enquête publique est une procédure règlementaire assurant l'information, la participation du public ainsi que la prise en compte de l'intérêt des tiers lors de l'élaboration des décisions susceptibles d'affecter l'environnement. Elle est dorénavant appelée enquête environnementale et est codifiée sous les articles L123 et R123 du code de l'environnement. Dans le cadre de l'enquête dont la durée est fixée par l'autorité organisatrice dans son arrêté d'ouverture, l'information du public est assurée au moyen du dossier d'enquête mis à disposition sur le ou les lieu(x) d'enquête et sur internet. Toute personne qui le souhaite peut participer à l'enquête en déposant une contribution sur les registres ouverts à cet effet sur le ou les lieu(x) d'enquête et par voie numérique. Elle peut aussi dialoguer avec le commissaire enquêteur au cours de ses permanences tenues généralement en mairie.

Autorité organisatrice

  • Préfecture - Loire
  • 2, Rue Charles de Gaulle
  • 42022 Saint-Etienne Cedex 1
  • www.loire.gouv.fr
Arrêté Préfectoral du 17/03/2022

Siège de l'enquête

Lieu d'enquête

Le Commissaire Enquêteur

L'enquête publique est conduite et animée par un commissaire enquêteur. Personnalité neutre et indépendante, inscrite sur les listes d'aptitude au titre de l'année, le commissaire enquêteur est désigné par le président du Tribunal administratif ou dans certains cas par le Préfet. Garant du bon déroulement de la procédure d'enquête, le commissaire enquêteur recueille l'ensemble des contributions du public exprimées par écrit, par voie numérique ou lors des permanences durant l'enquête et rend à l'issue de celle-ci son rapport et conclusions motivées.

En savoir plus sur les commissaires enquêteurs : www.cnce.fr

Le commissaire enquêteur

Monsieur Denis BRUNETON - Ingénieur

Moyens de participation

Les observations et propositions peuvent être déposées sur ce registre numérique, ou envoyées par e-mail ([email protected]) pendant toute la durée de l'enquête publique. Elles peuvent être également déposées sur les registres « papier » prévus dans le lieu d'enquête, pendant les heures d'ouverture au public, au cours des permanences, ou être adressées à monsieur le commissaire enquêteur, par courrier, avant la clôture de la procédure, au siège de l'enquête publique, Mairie de Saint-Étienne, Place Hôtel de ville, 42000 Saint-Étienne. Toute contribution exprimée selon des modalités non prévues ou reçues en dehors de la période d’ouverture de l’enquête ne sera pas prise en compte.

Permanences du commissaire enquêteur

Le commissaire enquêteur se tient à la disposition du public, sans rendez-vous, pour recevoir ses observations lors des trois permanences indiquées ci-dessous.