CONCERTATION SUR LA REVISION GENERALE DES PLU DE LA MEL

Ouvert le 22/05/2021

Veuillez patienter ... Chargement de la page

Qualité du cadre de vie

La qualité de cadre de vie est une préoccupation de plus en plus forte tant sur le plan des choix de résidence pour les habitants, d’attractivité pour les entreprises que sur le plan de la santé, du bien vivre ensemble, de la sécurité, etc.

Le territoire métropolitain a la particularité d’offrir une grande diversité de lieux de vie entre les grandes villes et les villages, une réelle proximité avec la campagne, un niveau d’équipements, de commerces et de services important. Comme toute grande métropole, il a aussi ses faiblesses et ses inégalités.

La qualité du cadre de vie de demain et son adéquation avec les attentes de chacun est au cœur des enjeux du Plan Local d’Urbanisme. Sur des sujets comme les espaces publics, les cheminements piétons, les paysages, la diversité et la mixité des usages, les conditions d’une densité vivable, la qualité des logements l’accès aux espaces de nature et de plein air, la protection des ressources naturelles et alimentaires, l’adaptation au changement climatique, l’accompagnement de la transition énergétique,…les leviers du PLU qui va encadrer la façon d’aménager et de construire sont importants.

 A ce titre, plusieurs objectifs de la révision générale du PLU participent à l’amélioration de la qualité du cadre de vie, notamment grâce à la poursuite de l’intégration du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), à l’accompagnement de l’évolution des besoins en matière d’habitat et de mobilités et à la prise en compte des évolutions induites par la crise sanitaire.

 

Quelques pistes de réflexion à partager :

•  Qu’est-ce qui contribue à un cadre de vie de qualité ? quels sont les besoins spécifiques aux différents profils de foyers et d’habitants ?

•  Quelles évolutions apporter aux constructions et aux opérations pour améliorer le confort au quotidien et le cadre de vie ?

•  Quels services du quotidien doivent être garantis à proximité immédiate (1/4h à pied ou de transport en commun) des centres de vie (habitat, travail etc) ? comment le garantir ?

•  Comment répondre à ces attentes tout en privilégiant une consommation raisonnable des espaces pour ne pas gager les ressources agricoles et naturelles ?