Portail de dématérialisation de la participation du public

Autorisation LOGIDOUAI

Ouvert le 01/09/2021 à 00 heure par la commissaire enquêtrice, ce registre sera clos le 01/10/2021 à minuit

Le projet soumis à l'enquête : Autorisation LOGIDOUAI

Le projet est implanté sur la ZAC de L’Ermitage à Lambres les Douai et est accessible depuis la rue Louis Blériot.

 

Le projet porte sur la construction d’un bâtiment de logistique et de bureaux de près de 29.000 m² de surface de plancher sur une parcelle de près de 58.000m²

 

La partie entrepôt est recoupée en cinq cellules ayant des surfaces d’environ 5.400 m² séparées par des murs coupe-feu. Les locaux techniques sont implantés à l’arrière du bâtiment. Les bureaux et locaux sociaux en rez-de-chaussée et un étage sont implantés en façade rue.

 

Le bâtiment parallélépipédique d’environ 300 m de long sur 92 m de profondeur est implanté dans sa longueur suivant un axe Est-Ouest.

Sa façade principale fait face à l’entrée de la zone et à la rocade.

Chaque cellule possède une zone de portes à quais et une porte à niveau.

 

Le traitement architectural des bâtiments prend en compte la  notion d’échelle du paysage environnant et travaille sur une cohérence avec l’échelle du paysage en complétant l’horizontalité de celle-ci.

 

Le bâtiment est traité en bardage métallique en pose verticale et horizontale sur  la façade rue ainsi que  pour partie en retour sur les façades latérales. Les autres façades sont traitées en panneaux sandwich coupe-feu en pose horizontale.

Le traitement de la façade rue et des deux retours se fait sur deux registres, un soubassement en bardage horizontal gris foncé qui intègre l’ensemble des portes à quai et qui unifie l’ensemble du bâtiment et qui l’assoit visuellement et une partie supérieure traitée en bardage vertical à ondes reprenant trois  nuances de gris.

La pose se fait en dégradé de gris du plus foncé au droit des bureaux vers le plus clair vers les extrémités de la façade.

Trois entrées sont prévues sur le site, deux pour les camions (entrée et sortie) et une entrée indépendante pour les véhicules légers.

 

Une zone de parkings de 58 places avec accès indépendant est créée au Nord du site. Un cheminement piéton protégé et marqué permet l’accès aux bureaux et locaux sociaux. Deux places PMR et deux places permettant la recharge des véhicules électriques seront installées à proximité immédiate de  l’entrée des bureaux.

 

L’ensemble des espaces libres sera retraité en espace vert. Des arbres tiges seront plantés dans l’espace vert tampon mitoyen à la rue. Deux bassins seront créés, un premier bassin étanche de tamponnement des eaux pluviales de voirie sera implanté au Sud-Ouest du site ; ce bassin tamponne les eaux de voiries avant rejet au réseau après traitement  et limiteur de débit. Le deuxième bassin infiltrant est implanté au Sud du terrain, il reprend les eaux de toitures et les tamponne avant un rejet au réseau public avec débit de fuite.

 

Pour des raisons de sécurité du site, le terrain est clôturé sur une hauteur de 2.00m.

L'enquête publique

Procédure réglementaire qui a su évoluer depuis la loi du 12 juillet 1983, dite « loi Bouchardeau », notamment avec la loi du 2 mars 2018 ratifiant l'ordonnance du 3 août 2016, l'enquête publique est destinée à « assurer l'information et la participation du public à l'élaboration de certaines décisions susceptibles d'avoir une incidence sur l'environnement.»

Dans le cadre de l’enquête dont la durée est fixée par l’autorité organisatrice dans son arrêté d’ouverture, l’information du public est assurée au moyen du dossier d’enquête mis à disposition sur le ou les lieu(x) d’enquête et désormais sur internet. Toute personne qui le souhaite peut participer à l’enquête en déposant une contribution sur les registres ouverts à cet effet sur le ou les lieu(x) d’enquête et désormais par voie numérique.

Arrêté Préfectoral du 29/06/2021

Siège de l'enquête

Lieu d'enquête

La Commissaire Enquêtrice

L'enquête publique est conduite et animée par un commissaire enquêteur. Personnalité neutre et indépendante, inscrite sur les listes d'aptitude au titre de l'année, le commissaire enquêteur est désigné par le président du Tribunal administratif ou dans certains cas par le Préfet. Garant du bon déroulement de la procédure d'enquête, le commissaire enquêteur recueille l'ensemble des contributions du public exprimées par écrit, par voie numérique ou lors des permanences durant l'enquête et rend à l'issue de celle-ci son rapport et conclusions motivées.

En savoir plus sur les commissaires enquêteurs : www.cnce.fr

La commissaire enquêtrice

Madame Josiane BROUET - Clerc de notaire, retraitée

Moyens de participation

Les observations et propositions peuvent être déposées sur ce registre numérique, ou envoyées par e-mail ([email protected]) pendant toute la durée de l'enquête publique. Elles peuvent être également déposées sur les registres « papier » prévus dans le lieu d'enquête, au cours des permanences, ou être adressées à madame la commissaire enquêtrice, par courrier, avant la clôture de la procédure, au siège de l'enquête publique, Mairie - Lambres-lez-Douai, 1, Rue Jules Ferry, 59552 Lambres-lez-Douai. Toute contribution exprimée selon des modalités non prévues ou reçues en dehors de la période d’ouverture de l’enquête ne sera pas prise en compte.

Permanences de la commissaire enquêtrice

La commissaire enquêtrice se tient à la disposition du public, sans rendez-vous, pour recevoir ses observations lors des cinq permanences indiquées ci-dessous.